Plume de Bambou de juillet

Plume de Bambou de juillet

Actualité juillet - Découvrez notre rapport d'activités 2020

Mékong Plus, grâce à votre soutien qui est toujours essentiel, a permis, même si nous avons dû en diminuer le nombre, d’aider des milliers de familles en grandes difficulté. Les équipes locales ont déployé beaucoup d’efforts, malgré le contexte sanitaire, pour répondre aux demandes les plus essentielles et urgentes des familles démunies et poursuivre l’ensemble des différents programmes : agriculture, microcrédit, santé, formations, environnement… De même, elles ont tout mis en œuvre pour qu’un maximum d’enfants, grâce aux bourses scolaires et la distribution de livres, puissent continuer leurs études, pendant cette année difficile et à plusieurs reprises interrompue. Découvrez nos actions ici : 

Mekong Plus transforme le Vietnam grâce au microcrédit

Mékong Plus vise à éliminer la pauvreté et dispose pour cela d’un outil efficace : le microcrédit. En effet les banques n’offrent des prêts qu’à partir de montants bien trop élevés pour les plus pauvres. Ils veulent démarrer avec 100 € mais à la banque on démarre à 400 ou 800 € ! Seul recours : les usuriers qui prêtent avec des taux astronomiques, jusque 270% l’an!

La petite Châu à Ninh Sơn est orpheline, elle vit avec ses grands-parents et ses deux soeurs. Ils sont en attente d'un microcrédit pour acheter une vache qui rendrait le travail moins pénible pour les grands-parents.

Pas de recette miracle : le microcrédit sans accompagnement est souvent un désastre. Si on élève des poules sans vaccination, la mortalité peut atteindre 80 ou 100% ! Pour les porcs : 40%. On plonge alors dans plus de pauvreté, on vend son dernier lopin sous la contrainte et à vil prix. En Inde des milliers de paysans se suicident !

Mékong Plus vise éliminer la pauvreté et pour cela il faut d’abord écouter, comprendre. Au moins 1/3 des emprunteuses sont des femmes seules, victimes de violences… Avant de parler de poussins, il faut établir la confiance, apporter des conseils techniques (vaccinations, hygiène, nutrition…) et pendant les premiers mois, re-visiter souvent la ferme. Le microcrédit efficace ce sont de petits montants pour commencer, des techniques simples, éprouvées, et un retour en quelques mois. Après un premier succès on ré-investit, souvent dans des activités complémentaires : à côté du poulailler, un potager par exemple.

Notre taux de remboursement est de 99,9%. Nous dépensons pour chaque ménage en moyenne 80 €/an (prêt, formations, suivi) ; en moyenne les revenus de l’emprunteuse augmentent de 220 € ! On démarre avec un revenu de ½ €/jour/personne, et en 4-5 ans on double ou triple le montant ! Ce ne sont pas des chiffres en l’air mais basés sur des évaluations détaillées, précises, une centaine de cas chaque mois !

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le microcrédit? Retrouvez notre dernier article sur le sujet ici 

Comment soutenir le microcrédit?

Jusqu’avant la pandémie nous travaillions avec plus de 8000 ménages. Depuis, faute de moyens, nous avons dû réduire de 1000 ménages !

Objectif : travailler avec 180 nouvelles familles très pauvres comme la famille de Châu avant la fin de l’été. 

Pour cela, nous vous proposons de nous aider de 2 manières :

Créez un mini-challenge seul, en famille ou entre amis sur notre plateforme de crowdfunding Koalect avec STRAVA. Nous vous accompagnons dans les étapes de votre récolte de fonds. 

Laisser un commentaire