Mekong Plus

Au Nord, deux ASBL

Les assemblées générales ont lieu dans chaque pays. Chaque association est membre et représentée dans les autres pays. Les assemblées Générales conjointes définissent, d’année en année, les grandes options politiques et évaluent la réalisation des options précédentes sur base des rapports présentés par les Conseils d’Administration.

Les conseils d’administration ont lieu dans chaque pays. Chaque association est membre et représentée dans les autres pays.

Les conseils d’administration sont élus par les assemblées générales qui choisissent les membres en leur sein, indépendamment du fait qu’ils soient membres ou non du personnel. Ils ont les pouvoirs les plus étendus pour la gestion et l’administration de l’association. Il leur incombe de veiller à la mise en œuvre des directives et des orientations générales prises par les assemblées générales. Ils se réunissent tous les deux mois.

En Belgique

Président: Dominique Moorkens

Isabelle Flament

Marie d’Ursel

Jean-Roger de Brandt

Tanguy Vanloqueren

Bernard Kervyn

En France

President : Christophe Rouvière.

Khang Nguyen Trieu.

Dominique Moorkens

Loanna Becattini

 

Yaël van den Hove,communication

Loanna Becattini, comptabilité administration. 

Au Vietnam et au Cambodge

 

Bernard Kervyn, directeur opérationnel.

Cambodge

Mékong Plus Cambodia

Vietnam

Thien Chi et Anh Duong

Au Vietnam, nous avons créé deux ONG locales

Notre plus grande fierté : Thien Chi et Anh Duong sont de véritables ONG locales.

Chaque équipe a sa propre direction, ses cadres. Tous les responsables des différents projets se réunissent (souvent par vidéo) pour passer toutes les activités en revue, chercher des
améliorations, discuter des futurs plans, etc. Notre priorité est à présent d’accentuer la formation des cadres pour qu’ils puissent non seulement mener leur projet –ce qu’ils font admirablement – mais qu’ils puissent devenir de véritables entrepreneurs sociaux, avec une vision claire pour leur organisation, à court, moyen et long termes. Actuellement, Mékong Plus forme 4 Vietnamiens à la recherche de fonds et, déjà, ils gèrent plus de 60% des financements.

TÉMOIGNAGE : LOAN PEUT SE FÂCHER !

Loan discute avec Madame Thương. Celle-ci est malmenée par son mari depuis toujours, qui boit et ne fait rien. Les enfants ont arrêté les études pour l’aider et ils tiennent une échoppe à l’autre bout du marché. La plus jeune reste, elle, au collège.
– Je loue cet emplacement 70.000 đồngs/jour (3 €), dit Thương et je fais un bénéfice de 4 ou 8 €, ça dépend des jours. Mais je n’y arrive pas du tout.
– Vous avez des dettes ? demande Loan. Je veux savoir, c’est important. Avez-vous des dettes auprès des usuriers ? »
Thương est gênée et semble vraiment désespérée ; c’est la voisine, l’échoppe à côté, qui commence : 
– Évidemment et beaucoup encore ! Allez Thương, dites-leur donc !
– Quelques dizaines de millions… euh à peu près 50 millions (2000 €) avoue Thương. 
– Et les intérêts ? demande Loan. 
– 10%. Par mois, déclare Thương. 
Loan se fâche un peu : 
– Mais quoi, cela fait des années que nous travaillons avec vous, pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt ?
– À quoi bon ? répond Thương. Je n’arrive pas à rembourser et maintenant les intérêts s’ajoutent chaque mois à la dette. »

Loan voit l’usurier qui rôde pas loin. La situation n’est pas bonne, il ne veut rien entendre et d’autre part, est très content de la situation : un jour, peut-être mettra-t-il la main sur la maison de Thương. 
Loan a une solide expérience déjà et a sauvé une dizaine de femmes de leurs dettes : on négocie avec l’usurier, Mékong Plus rembourse le capital par tranches et l’emprunteuse verse les intérêts usuraires sous forme d’épargne, conservée par Mékong Plus, jusqu’à ce que la dette soit épurée. (En savoir plus sur le microcrédit, c’est ici!)
Loan me confie : 
– Ça va être dur cette fois. Je vais au Comité Populaire, ces intérêts abusifs sont interdits, nous allons le forcer à lâcher ! 

Loan est une forte femme. Elle élève seule ses 2 filles, la plus jeune est légèrement handicapée. Elle est aussi directrice du projet de Hàm Thuận Nam, avec une équipe de 38 personnes. Elle est adorée par son équipe, car elle connaît son projet sur le bout des doigts, une vraie leader.

Bernard Kervyn, représentant au Vietnam et Cambodge

Ils sont à nos côtés :

L'entreprise sociale :

Nos partenaires institutionnels :

Ainsi que la Fondation Benina – la fondation Nickedo- La fondation OKWorlds – et l’entreprise OVH.

Grand merci à tous !

Fermer le menu
Translate »