Chez Mékong Plus, la collecte de fonds évolue

Chez Mékong Plus, la collecte de fonds évolue

Gérer une organisation à but non lucratif n’a jamais été une tâche facile, et la pandémie de COVID-19 a certainement rendu la collecte de fonds plus difficile. Et la capacité d’une organisation à collecter des fonds est inévitablement liée à sa capacité à être vue.

L’organisation de développement communautaire Mekong Plus, basée dans le delta du Mékong, n’est pas étrangère à la variété, avec un méli-mélo de projets différents au Vietnam et au Cambodge, allant des bourses d’études pour les écoliers à la production d’artisanat et de couture, en passant par le microcrédit pour les villageois afin qu’ils puissent créer des fermes de légumes et de bétail.

Avant [la pandémie], nous organisions régulièrement des excursions en bateau et à vélo en bambou dans les provinces où vivent nos bénéficiaires », explique Bernard Kervyn, directeur fondateur de Mekong Plus, tout en soulignant la nécessité de transférer cette « visibilité éprouvée » en ligne, alors que la pandémie se rapproche lentement de l’endémie.

« Nous devons être créatifs et trouver de nouveaux moyens. Une bonne chose [du 21e siècle] est l’internet », s’est-il exclamé. « Je rêve du jour où nous aurons la 5G au Vietnam ! »

De nouveaux horizons de crowdfunding avec GIVE.asia

GIVE.asia, un portail de financement participatif en ligne, a redonné à Mekong Plus l’espoir de pouvoir toucher un public plus large sur Internet. Les campagnes GIVE.asia aident les plus démunis, que cela soit des particuliers cherchant des moyens de financer leurs factures d’hôpitaux mais aussi les communauté finançant les efforts humanitaires dans le monde. Mekong Plus s’est avéré être une excellente addition au portail Singapouréen.

A few campaigns from Mekong Plus on GIVE.asia

« La politique de 0% de frais de plateforme [pour les organisations à but non lucratif] est quelque chose que nous apprécions vraiment », a expliqué Bernard. 

Avec des images des bénéficiaires et de la campagne affichées de manière intuitive et une équipe dédiée qui vérifie l’authenticité de chaque annonce, GIVE.asia travaille main dans la main avec les organisations pour diffuser leur mission tout en gagnant la confiance des donateurs potentiels de manière rapide et efficace.

À ce jour, Mekong Plus a atteint plus de 30 objectifs de crowdfunding par le biais de GIVE.asia.

Le virtuel pour faire connaître la mission de Mékong Plus

En plus de fournir des mises à jour régulières aux bénéficiaires et de les remercier systématiquement par e-mail et sur les portails de crowdfunding, l’équipe de Mékong Plus continue de rechercher des méthodes permettant aux donateurs et aux amis de se sentir aussi étroitement liés au projet que possible.

La formation des bénévoles et des membres du personnel de Mékong Plus pour les aider à exceller dans la documentation de qualité est devenue une tâche essentielle ; de bonnes photos et de bonnes vidéos donnent confiance aux donateurs. 

« Nous nous concentrons sur des clips vidéo de 30 à 40 secondes… les 5 premières secondes d’une vidéo sont vitales », rappelle Bernard.

Depuis le mois de juin de cette année, l’équipe de Mékong Plus organise chaque samedi après-midi des visites Zoom hebdomadaires de ses activités comme alternative aux visites physiques pendant la pandémie. Chaque visite accueille environ 10 visiteurs et le personnel sur place est en mesure de répondre aux questions en anglais, tandis que les bénéficiaires ont la possibilité de raconter leurs pensées et leurs expériences à un public international.

« Partager l’expérience avec nos donateurs et nos amis reste important », a raconté Bernard, convaincu que montrer aux gens que la pauvreté peut être éliminée contribue à accélérer les efforts.

« Les gens sont pour la plupart coincés chez eux [dans le monde] et nos visites virtuelles d’une heure peuvent être une formidable échappatoire [pour eux] ! ». a-t-il souligné.

Établir des liens dans le monde des affaires

De retour dans le monde physique, Mekong Plus a passé la dernière année et demie à tisser des liens avec la communauté des affaires du Vietnam. 

« Il y a deux ans, Mékong Plus était assez inconnu [sauf par le biais de Mekong Quilts]. [Puis beaucoup de gens ont entendu parler de nous sur Facebook et Linkedin », explique Bernard. L’équipe a rapidement réalisé que Linkedin est un canal important pour mettre en relation les ONG et les organisations sociales avec des professionnels et des entités et groupes commerciaux désireux de les aider.

« Il y a six mois, nous avons été choisis comme la seule ONG à être sponsorisée par un tournoi de football avec la Chambre française [de commerce et d’industrie au Vietnam] et avons récolté 30 000 000 VND (1115€). »

Grâce à des efforts constants, Mékong Plus a été désigné et sélectionné comme l’unique bénéficiaire d’une manifestation commerciale organisée par le Business Executive Network Vietnam en octobre 2021 à Ho Chi Minh-Ville.

À long terme, la participation à des événements organisés par des associations professionnelles telles que la Chambre de commerce européenne au Viêt Nam peut prendre du temps, mais les relations qui en résultent sont souvent inestimables.

Comment vous pouvez aider Mekong Plus

En définitive, Mékong Plus cherche des moyens d’établir des relations avec des donateurs réguliers.

« 10 euros par mois, ça fait beaucoup, et ça aide souvent plus d’un enfant dans le processus », explique Bernard.

Grâce à des mises à jour précises et à l’accès à des dossiers cloud qui permettent aux donateurs d’être témoins du changement, Mékong Plus estime que la transparence est indispensable.

Actuellement, Mékong Plus complète le cadre juridique qui lui permettra de mener des collectes de fonds aux États-Unis en tant qu’ONG certifiée. 

Contactez Mekong Plus à l’adresse administration@mekongplus.org pour en savoir plus sur le projet et sur la manière dont vous pouvez créer un changement positif durable au Vietnam et au Cambodge. 

Laisser un commentaire