Mékong Plus : renforcer l’autonomie des femmes par le développement rural

Le charbon de bois et le bois de chauffage peuvent sembler être des nécessités typiques de la vie rurale, mais Mekong Plus, basé au Vietnam et au Cambodge, voit les choses différemment.

« [Ces méthodes sont] très polluantes et créent beaucoup de fumée », explique Bernard Kervyn, directeur général de l’organisation à but non lucratif qui a passé plus de 30 ans à améliorer la vie dans des régions telles que le delta du Mékong et la côte vietnamienne.

KI8A0687 1
Une femme qui cuisine en utilisant du biogaz méthane

Et les victimes les plus courantes de cette forme de combustible ? Les femmes. Elles passent plus de trois heures par jour à préparer les repas de leur famille et les conséquences de l’inhalation de la fumée de cuisson sont souvent sous-estimées ; elles se manifestent par des maladies respiratoires, une capacité pulmonaire réduite et même des cancers.

Des projets communautaires aux multiples facettes

Ce problème a donc incité l’équipe de Mekong Plus à développer un combustible alternatif, à la fois accessible et propre.

Après une première expérience pilote réussie dans les années 1990, Mékong Plus a réussi à aider plus de 3 000 ménages disposant d’excréments de poulets ou de porcs à produire du biogaz grâce à un système de réservoir en plastique peu coûteux, qui ne demande aux habitants que de pousser les excréments des animaux directement dans une installation construite derrière les porcheries et les enclos à poulets. Le système peut également être adapté facilement aux excréments de vaches et d’humains.

15 1

Après deux ou trois semaines de fermentation naturelle, une quantité suffisante de méthane est produite, aucune pompe n’est nécessaire et seuls des tuyaux en polyuréthane ou en PVC sont nécessaires pour acheminer le gaz vers un poêle en béton résistant à la chaleur.

KI8A0651 1 1

« Dans la plupart des cas, seuls 2 000 000 VND (87 dollars) d’investissement [sont nécessaires] ! » s’exclame Bernard.

Les avantages de la combustion du méthane vont au-delà de la réduction de l’exposition des femmes à la fumée dans la cuisine. En tant que gaz à effet de serre, 25 fois plus puissant que le dioxyde de carbone pour piéger la chaleur, le brûler comme combustible empêche son rejet dans l’atmosphère.

Le bien-être des femmes est lié aux habitudes agricoles

Conscient que tous les ménages ne sont pas en mesure d’employer des techniques impliquant l’élevage d’animaux, Mékong Plus aide également les ménages disposant de peu de terres à construire des fermes couvertes, protégées des éléments et des parasites, ce qui permet de cultiver même des légumes non saisonniers et de les vendre à des prix deux fois supérieurs à ceux pratiqués en saison.

« Les pesticides deviennent inutiles pour la plupart des légumes et les agriculteurs sont exposés à moins de toxines », a rappelé Bernard. 

Avec un nombre croissant d’hommes qui quittent la campagne pour chercher du travail dans les villes, l’impact de ces initiatives axées sur les femmes devient chaque jour plus important.

KI8A0865 1
Une serre remplie de légumes dans la campagne vietnamienne

Pour les cultures de riz, Mékong Plus a mis au point une autre stratégie : les restes de paille de riz après la récolte sont traités avec un spray qui contient des champignons Trichoderma, produisant ainsi des composés antimicrobiens naturels. La paille de riz traitée peut ensuite être utilisée comme compost ou comme litière pour l’élevage des porcs, ce qui réduit la propagation des maladies infectieuses et, par conséquent, la nécessité de baigner régulièrement les porcs avec de grandes quantités d’eau. 

« Une fois les porcs vendus, la litière sèche peut être collectée et utilisée comme compost également ! ». a rappelé Bernard.

Mékong Plus considère qu’il s’agit d’une bien meilleure solution que ce qui se fait traditionnellement – brûler la paille de riz en croyant, à tort, que la chaleur purge les mauvaises terres.

« Les femmes ont ainsi beaucoup moins de travail à faire », a déclaré Bernard.

Développer le potentiel des filles et des femmes

En fin de compte, Mekong Plus croit que l’éducation de la prochaine génération est la clé de la réduction de la pauvreté.

La priorité est donnée aux filles dans le cadre du programme de bourses d’études très apprécié de Mékong Plus, afin de décourager les familles de perpétuer la tradition qui consiste à préférer les garçons aux filles pour la poursuite des études.

KI8A0482 1
Une adolescente travaillant sur ses devoirs

Les programmes de microcrédit de Mékong Plus, qui fournissent de petites sommes d’argent, souvent peu attrayantes pour les banques sous forme de prêts, sont également axés sur les femmes, car un grand nombre de ménages bénéficiaires sont composés de mères célibataires ou de veuves en raison de circonstances malheureuses mais courantes telles que les accidents de moto et l’alcoolisme.

« L’autonomisation des femmes au sein du ménage peut commencer par un prêt et un soutien technique pour aider une femme à élever son premier lot de poulets », explique Bernard.

Au fur et à mesure que le revenu du ménage augmente, ces femmes peuvent choisir de participer à de nombreux autres programmes pilotés par Mekong Plus.

« Grâce à des réunions régulières [avec les femmes], nos volontaires identifient également les cas de violence domestique et d’abus sexuels », a déclaré Bernard.

Comment vous pouvez aider

Outre les projets de développement rural axés sur l’agriculture, l’entreprise sociale sœur de Mékong Plus, Mekong Quilts, propose une large gamme de tissus et de produits artisanaux fabriqués à la main par des femmes à travers le Vietnam et le Cambodge. Plus de 80 % des bénéfices de Mekong Quilts sont reversés aux bourses d’études et aux projets ruraux de Mékong Plus, qui contribuent à améliorer la vie des femmes défavorisées depuis 2001.

Visitez la page d’accueil de Mekong Plus dès aujourd’hui pour en savoir plus sur sa mission et ses bénéficiaires et sur la façon dont vous pouvez contribuer à améliorer la vie des Vietnamiens et des Cambodgiens.

Plus d'histoires

Tentés par un voyage à la découverte de nos projets, de sites historiques incontournables, de paysages enchanteurs et de la cuisine du Delta du Mekong ?

Venez nous rejoindre pour une séance d’information
organisée par Mekong Plus et les Voyages Copine !

Nous vous présenterons différentes séjours – à vélo et en bateau –, ainsi qu’une série d’informations pratiques pour rendre possible votre voyage sur place au Vietnam & Cambodge. Nous aurons le plaisir d’accueillir des participants qui partageront leurs récits de voyage. Les présentations seront suivies d’échanges et d’un dîner.

Réservations

*Participation aux frais : 50 € pour un dîner 2 services (boissons comprises), réponse souhaitée avant le 12 mars 2024.