Mekong Plus

MEKONG QUILTS, L’ENTREPRISE SOCIALE : SON DOUBLE IMPACT

Un emploi gratifiant, produisant des ressources complémentaires pour la communauté. Voyez comment Mekong Quilts, mise sur pied avec nos partenaires locaux, fonctionne.Mekong Quilts a souffert d’un changement significatif du marché: il y a moins de touristes occidentaux, mais plus de Chinois ou Coréens qui s’intéressent peu aux produits artisanaux. Les ventes des grands quilts ont chuté, cependant celles des petits produits, moins chers, ont explosé à 300%.

EMPLOI

TÉMOIGNAGE DE MME BÉ

Madame Bé et son ménage de 4 vivait de peu : 13 € par personne par mois… Elle pensait, le cœur fendu, à retirer les enfants de l’école. Mais elle a pu rejoindre le groupe de quilteuses voisin, et là ses revenus ont augmenté : elle gagne maintenant presque 100 €/mois, ce qui a doublé le budget familial ! En plus elle a appris un beau et difficile métier. Entre quilteuses on échange sur les soucis de la vie. Mékong Plus donne des formations de temps en temps sur des questions de santé, comment faire un bon potager ou élever des poules sans qu’elles ne crèvent pendant les pluies…

Notre entreprise sociale, Mekong Quilts valorise la création d’objets à partir de matières premières disponibles au Vietnam : jacinthes d’eau, bambou, papier mâché, tissus etc. Plus de 200 femmes ont un emploi très valorisant et rémunérateur, indépendant des saisons et du climat, ou des prix agricoles. Elles restent auprès des enfants et gagnent un complément de revenu. Des milliers de familles sont ainsi sorties de la grande pauvreté.

A Rumdoul (Cambodge), pour 80% des ménages, au moins un adulte quitte le foyer pour plusieurs mois chaque année: ils vont chercher du travail à Phnom Penh ou dans d’autres lointaines provinces.

Quand elles peuvent rejoindre un des groupes d’artisanes, pour les quilts ou le papier mâché, les femmes peuvent rester au village et près des enfants. Elles sont payées à la pièce et les plus habiles gagnent bien plus que celles qui partent travailler à l’usine.

Pour les villageoises khmères les conditions sont plus dures -il n’y pas d’électricité et dès 5 heures il ne fait plus assez clair, elles doivent arrêter le travail.

Mekong Quilts propose sans cesse de nouveaux designs car les clientes sont souvent fidèles et demandent ce qu’il y a de nouveau… Les petits produits se vendent mieux et toujours ceux qui ont une touche vietnamienne ou cambodgienne, comme les tissus de Sapa, très prisés.

Au cours des 3 dernières années, la direction a réussi à comprimer les coûts fixes de 1/3. La priorité est d’accroître les ventes, qui résulteront en une augmentation de l’emploi, tant attendue dans les villages. Plusieurs volontaires apportent leur contribution: Pascale à Bangkok avec son amie Susan ont vendu pour 45.000$ en 15 mois, sans aucun magasin. À partir de chez elles, dans les fêtes d’école, etc.

Ils sont à nos côtés :

L'entreprise sociale :

Nos partenaires institutionnels:

Ainsi que la Fondation Benina – la fondation Nickedo- La fondation OKWorlds – et l’entreprise OVH.

Grand merci à tous !

Fermer le menu
Translate »