Education au cambodge et au vietnam avec Mékong Plus

L' éducation

Quand nous avons demandé aux villageois ce que nous pourrions faire d'autre ensemble, unanimement ils ont répondu : faire en sorte que tous les enfants puissent aller à l'école. La plupart des abandons ont lieu après la 9ème année, avant l'entrée au lycée. Les lycées sont plus éloignés des villages ; il faut donc payer des frais de transport. Et le coût mensuel dépasse les revenus d'une famille très pauvre ! La priorité reste donc d'augmenter les revenus de ces familles.

L'école pour tous !

Comme dans chaque projet, une partie du financement des bourses scolaires est réalisée grâce à la mobilisation de toutes les communautés villageoises. Il y a une extraordinaire mobilisation : des dizaines de milliers de villageois courent ou marchent quelques kilomètres, par solidarité. À l'arrivée, chacun donne une petite somme. 22.000 € en 2015!!! À cette somme s'ajoutent les fonds apportés par Mékong Plus Belgique et France et autres bailleurs. Chaque année nous apportons ainsi environ 3700 bourses de 22 pour le primaire et le collège, 44 pour le lycée.  Les boursiers sont motivés, conscients du privilège et du soutien qu'ils reçoivent des villageois.

course

Chaque boursier qui poursuit ses études, motive d'autres élèves à faire de même, grâce à la mobilisation communautaire et au suivi des équipes locales de Mékong Plus. Les écoles repèrent les enfants qui risquent de ne pas avoir assez d'argent pour continuer à aller à l'école.

bourse

ce formidable programme est maintenant répliqué au Cambodge où pas moins de 80% des écoliers abandonnent avant le lycée, et sont ainsi voués à un nouveau cycle de pauvreté.

Dans toute société un certain nombre de personnes souffrent de handicaps divers. Dans les villages où nous travaillons, des centaines d'enfants n'étaient pas envoyés à l'école, et parfois pas admis à l'école. "Il ne retient rien"; "elle ne suit pas"; "il ne peut se déplacer, il faut le porter jusque là"...

eleveaide

Certains enseignants, très courageux, faisaient de leur mieux mais sans formation ni budget. Nous leur avons donné une formation. Maintenant ils fabriquent aussi leurs outils pédagogiques eux-mêmes, à très bas prix. Dans chaque ecole une "happy room" a été aménagée pour permettre, en plus des cours, un espace de jeu et d'éducation spécialisée. Chaque enfant est suivi de manière personnalisée. Les progrès sont fantastiques. Certains enfants sont d'une détermination éblouissante -regardez la vidéo "Hằng superstar"! Après quelques mois on observe des progrès formidables

L'informatique à l'école

L'informatique est au programme scolaire au Vietnam mais la quasi totalité des écoles rurales n'ont pas d'ordinateurs. On apprend donc au tableau, en prenant des notes... Mékong Plus fournit des ordinateurs d'occasion.

67 écoles secondaires ont été équippées, plus de 700 ordinateurs d'occasion et révisés (120 euros pièce environ) ont été fournis. Sur chaque site 2 techniciens ont été formés à la maintenance

Les élèves paient 9 euros environ pour un cycle, mais les plus pauvres sont exemptés. Leur contribution permet de couvrir tous les coûts de fonctionnement. Chaque année plus de 15 500 enfants sont concernés.

La santé à l'école

la santé à l'école, c'est ici !

Un programme de prévention

l'hygiène bucco-dentaire, les maladies intestinales, l'infection par les vers, les maladies liées aux moustiques (malaria, dengue), les vaccinations, l'eau propre, gestion des déchets, la valeur nutritionnelle des aliments... Un vaste programme que nous vous proposons de découvrir sur la page "santé" de notre site

L'infrastructure scolaire

Avant de construire, il faut changer les comportements. On ne compte plus les toilettes d'écoles absolument... inapprochables! Mékong Plus aide les écoles qui ont le mieux travaillé, par un co-financement pour améliorer les sanitaires.

Un bailleur de fonds a essayé de nous forcer la main pour que nous construisions les toilettes et les puits avant de former les enseignants, avant de lancer la pédagogie active (par le concret, avec une participation active des enfants)... Nous avons toujours refusé. Il faut que ce soient les toilettes de l'école, des enfants et des maîtres, des parents d'élèves... et pas de Mékong Plus!

Deux fois par an un comité d'évaluation tire quelques dizaines d'écoles au sort. Le comité est formé d'enseignants choisis, accompagnés d'un membre de l'équipe Mékong Plus. Dès que le tirage au sort est fait, le comité file sans attendre vers les écoles choisies: visite surprise!

La compétition est rude, mais on tient compte des conditions de chacun: certaines écoles n'ont pas d'eau

par exemple, et ont plus de mal pour la propreté. Les 3 meilleures écoles de chaque district (sur une trentaine) reçoivent 100 à 200 euros, un co-financement pour des toilettes, un puits, des réservoirs d'eau, bétonner une partie de la cour..

  • Unilever Fondation
  • aide au Vietnam
  • Fondation Albatros
  • entreprise Alcopa
  • Ancham
  • Ambassade d'Australie
  • children for a better world
  • Friends
  • HSBC
  • Juniclair
  • Fondation Fontana
  • Schindler
  • Swiss Philantropy
  • Terre d'Oc
  • UP Micro-loans
  • Wise
  • 100 projetslogoNB
  • belccoNB
  • logo TrybaNB

Aller au haut